Que révèle l’esprit kitsch du « Balloon Dog » de Jeff Koons ?

Publié le : 27 mai 20214 mins de lecture

Dans le milieu de l’art contemporain, Jeff Koons est une figure incontournable, quoique un peu controversée. Empruntant le pas à Duchamp et Andy Warhol, Koons a su imposer sa signature autant par ses œuvres, mais aussi par sa personnalité. Le nom de l’artiste est forcément associé à son Balloon Dog, sculpture kitsch néo pop, l’une des plus coûteuses de l’histoire.

Le chef de file du Kitsch néo-pop

« Kitsch » pour quelle raison ? Parce que les œuvres sont flashy. Ceci dit, le kitsch parle au grand public, et est apprécié également par les nouveaux riches. Et c’est ce qu’il y a de plus moderne dans la conception de Koons de l’œuvre artistique. L’artiste est applaudi pour avoir eu l’audace d’intégrer des produits de consommation dans un milieu souvent trop sélectif. Et tout au long de sa carrière, Jeff Koons ne cessera d’approfondir ce style baptisé kitsch néo pop, faisant de lui le maître d’un nouveau courant. Avec lui, rien ne se perd, tout se transforme. Et bien évidemment, cela peut déranger certains critiques attachés à une notion de l’art plus classique. D’ailleurs, à ce style peu commun, s’ajoute le goût du plasticien pour la provocation, comme bon nombre d’artistes populaires. Cela ne plaît pas toujours aux journalistes, même si le public adhère à la fois à l’attitude, et aux réalisations. Ce n’est pas pour rien que le « Balloon Dog » de Jeff Koons détient le record de la sculpture la plus chère au monde.

Le point sur « Balloon Dog »

Même si Jeff Koons a un nombre incalculable d’œuvres majeures d’art contemporain, Ballon Dog demeure emblématique. Pour qui l’ignorent, le « Balloon Dog » de Jeff Koons est une sculpture monumentale représentant les chiens faits en ballon des amuseurs de rue. Chaque sculpture a été réalisée avec une seule couleur, soit entièrement en bleu, magenta, jaune, orange, et rouge. Elles sont également faites en acier inoxydable chromé. Malgré le caractère un peu minimaliste de ce Balloon Dog, Koons a le souci du détail, rien n’est donc laissé au hasard. Chaque ballon, malgré son poids d’une tonne, est parfaitement identique à ceux qu’on trouve dans les rues. L’idée d’une telle création viendrait du souhait de l’artiste de rendre hommage à son fils dont la garde a été confiée à son ex-femme, la Cicciolina.

Koons au sujet de Balloon Dog

Pour mieux comprendre l’esprit derrière « Balloon Dog » de Jeff Koons, l’artiste est celui qui en parle le mieux. Il a par exemple déclaré qu’avec ces sculptures, il souhaitait faire une œuvre qui refléterait la joie lors d’une célébration d’un anniversaire ou d’une fête quelconque.  A noter que depuis leur réalisation entre 1994 et 2000, les ballons de Koons circulent toujours sur le marché de l’art dans le monde entier.

Plan du site